L’herbier de Peepaulzine

LE PIN MARITIME ET LE PIN SYLVESTRE

 

 

Aujourd’hui, parlons un peu des propriétés médicinales du pin maritime et du pin sylvestre.
Le premier pousse à l’état sauvage tout au long du littoral méditerranéen. Il y trouve la lumière et la chaleur qui lui sont nécessaires, tout en se contentant d’un sol pauvre et sec.
En France, il a été planté au XVIIIème siècle dans le Sud-Ouest (région des Landes) afin que leurs racines empêchent la progression des célèbres dunes de sable. Il est non seulement exploité pour son bois, mais également pour produire de la térébenthine à partir de l’oléorésine située dans les canaux sécréteurs du bois et s’écoulant des incisions pratiquées sur le tronc des arbres.

pin maritime
Pin maritime

Sur le plan qui nous intéresse, ce sont ses bourgeons frais ou séchés qui servent à préparer des infusions, des sirops, des bonbons, des bains relaxants. Par ailleurs, on extrait des aiguilles une huile essentielle qui agit comme un antiseptique des voies respiratoires. Elle est prescrite pour soigner les bronchites, la toux, la laryngite, mais elle est également conseillée à titre de relaxant en période de surmenage.

Quant au pin sylvestre, il pousse spontanément en montagne bien qu’il soit également cultivé en plaine. Il exige beaucoup de lumière, mais il est résistant à la chaleur, au froid, à la sécheresse.
Pin sylvestre
Pin sylvestre

On utilise ses bourgeons en les détachant des branches au mois d’avril, avant l’éclosion. On les laisse généralement sécher durant un à deux mois avant de les employer, soit en infusions, en macérations dans du vin ou de la bière (à consommer avec modération !), en décoctions, en inhalations, gargarismes ou bains relaxants. De même que pour le pin maritime, on extrait de ses aiguilles une huile essentielle qui agit comme un antiseptique pulmonaire et un expectorant.

Naturellement, il est nécessaire de consulter un médecin pour vérifier si ces soins sont adaptés à vos besoins. Comme on peut trouver tous ces types de préparations en pharmacie, vous pourrez également demander conseil à votre pharmacien.
 A bientôt !
Page 1 : L’aneth
Page 2 : Le fenouil
Page 3 : Le thym
Page 4 : L’eucalyptus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Partage de savoir-faire, de connaissances, d'opinions avec humour et bonne humeur.

%d blogueurs aiment cette page :