Enquêtes très spéciales…

UN SERPENT NOMMÉ DÉSIR – 4ème partie
rosace-pour-adamDepuis le début de nos enquêtes très spéciales, nous avons compris l’intérêt du questionnement pour éclairer les sens discrets des récits du Livre. Et, après lecture du second chapitre, nous constatons que ce dernier, comme le précédent, abonde en termes et détails souvent déroutants. Par conséquent, dans quelle direction allons-nous orienter notre nouvelle enquête ?
Commençons par compter le nombre de versets du chapitre. Nous en relevons 25, ce qui nous donne l’opportunité de le décomposer en cinq parties (5×5 = 25 !). Parfait ! Nous allons donc tenter de récolter aujourd’hui les enseignements des cinq premiers versets. Lire la suite…

Nouvelle année…

La paix dans le monde passe par la paix des individus. Celui qui est naturellement serein, en paix avec lui-même sera d’un caractère ouvert à ses semblables. C’est là que repose le fondement même d’une paix universelle. Le XIV Dalaï-Lama

sables indéfinisEt voilà !
Les cycles de notre planète ont déroulé les chemins bien trop cahoteux et tragiques de l’année 2016… Symboliquement, le changement d’année ressemble à une porte qui se ferme parce qu’une autre va s’ouvrir et qu’elle est censée promettre de meilleures perspectives. C’est du moins ce que nous allons nous souhaiter en échangeant des vœux pleins d’espoir dont celui de voir enfin fleurir la semence de paix étouffée par les aberrations humaines. Celles des autres, naturellement, pas les nôtres… Parce que nous oublions un peu vite que l’origine des discordes se trouve dans le côté obscur de notre cœur. Là où croissent les semences de haine disséminées par les émotions, par les ambitions, par les manques, par l’orgueil, par tous ces intimes ennemis qui empoisonnent notre raison et nos relations à l’autre. Et toujours la même question : que voulons-nous dans l’avenir ? Avoir, ou être ? A nous de faire les meilleurs choix…
Alors, souhaitons-nous mutuellement pour la nouvelle année, d’avoir le courage de regarder et de régler les intimes conflits qui nous empêchent de connaître le plaisir d’être, le plaisir de la sérénité, le plaisir du partage et de la joie. Car, même si cette évolution personnelle n’est qu’une minuscule pierre apportée à l’évolution universelle, elle n’en est pas moins fondamentale. Pour vous, pour nous tous, pour ceux à venir…

bonne année.png

Un peu d’humour en fin d’année

LA SAGESSE SELON GROUCHO MARX
groucho-marxC’est le 2 octobre 1890 que naquit à New York le comédien Groucho Marx. De son vrai nom Julius Henry MARX, il révéla très tôt ses talents artistiques aussi bien en tant que comédien, que chanteur et que danseur. Il tourna 23 films dont 16 avec ses non moins talentueux frères Chico et Harpo. Ils donnèrent à leur trio burlesque et «déjanté» le nom de Marx Brothers. Toutefois, leur carrière s’acheva dans les années cinquante.
Ainsi, Peepaulzine a choisi des personnages tout aussi burlesques qui transmettent à leur manière quelques adaptations des interprétations de Groucho Marx au sujet des superstitions qui résistent encore de nos jours au bon sens le plus élémentaire !

Du côté de la Maxradio…

 

maxradio.jpg

image-16image-8

Ben oui ! Plutôt que d’écouter les z’aigres et délirantes palabres des politiques, les Peepauls de  Peepaulzine ont envie de bonne humeur et de musique. Alors ils ont décidé de soutenir les débuts de toute l’équipe de la MAXradio et vous invitent à aller faire un tour sur www.lamaxradio.com !

Vous ne serez pas déçu !!!

 

 

Qui est l’Adam ?

adam et eve michel Ange

Nous avons noté que le cinquième jour est consacré à la création d’espèces vivantes, singulièrement indéfinies, mais qui sont destinées à occuper les eaux, l’air ou à se mouvoir sur la terre. Une question s’impose : puisque ces espèces sont encore à l’état de projet, est-ce qu’Elohim a prévu pour elles un attribut qui leur donnerait la faculté d’exister ? Lire la suite…

Sérénité et Sagesse…

 

HOUEI NENG

Houei Neng.png
Huinéng

Bonjour à tous ! Aujourd’hui, c’est le Peepaul Piérick qui partage avec nous les paroles de Houei Neng (ou : Huinéng). C’est un penseur né à Canton en Chine en 638 et décédé en 713. Il appartient à la Tradition Chan, c’est-à-dire au Bouddhisme Mahanaya et il serait l’auteur du Sutra de l’Estrade .

 

« Sérénité et sagesse ne sont à la base qu’une seule chose et non deux choses. La sérénité est la base de la sagesse. La sagesse est fonction de la sérénité.
Quand la vertu se tient dans la bouche et non dans l’esprit, la sérénité et la sagesse sont inutiles et ne peuvent d’aucune façon être identiques l’une à l’autre.
Quand vous êtes engagé dans la réalisation du soi, ne vous laissez plus entraîner dans des discussions. Si vous débattez sur ce qui précède et ce qui va suivre, vous vous conduisez comme une personne aveuglée par l’illusion, vous n’êtes pas libérée du gain et de la perte, vous aggravez votre égotisme…
A quoi pourrions-nous comparer la sérénité et la sagesse ?
A la lumière d’une flamme. Avec une flamme vous avez de la lumière et sans flamme, il fera nuit. Car la flamme est la base de la lumière et la lumière l’usage de la flamme. La doctrine de la sérénité et de la sagesse est tout a fait semblable. »

Partage de savoir-faire, de connaissances, d'opinions avec humour et bonne humeur.

%d blogueurs aiment cette page :