Enquêtes très spéciales…

adam et eve michel Ange

UN SERPENT NOMMÉ DÉSIR – 5ème partie

Documents à consulter : bereshit-1-2-3

chouettte avatar
Rachel FYL

Notre article précédent était consacré à l’étude des cinq premiers versets du second chapitre. Aujourd’hui, nous allons donc nous intéresser aux cinq versets suivants de ce même chapitre. Que lisons-nous ?

6 – Et une vapeur monte de la terre et elle abreuve toutes les faces de l’haadamah.
7 – Et Il a formé Adonaï Elohim l’Adam, poussière de l’haadamah et Il a insufflé dans ses narines haleine de vie et il a été l’Adam selon un être vivant.

Il est donc respectivement fait allusion à une vapeur qui monte de la terre et à l’Adam qui est présenté comme une poussière de l’Adamah. Voici deux termes éloquents qui semblent avoir été choisis pour mettre en relief le caractère subtil des éléments en question. D’un côté, la vapeur évoque l’eau lorsqu’elle est à l’état gazeux, c’est-à-dire à l’état de fines et très légères particules. Et, d’un autre côté, la poussière fait allusion aux fines particules d’une substance pulvérulente comme par exemple la terre, lorsqu’elle est desséchée. Or, dans notre contexte, il est question de l’Adamah et de sa spécificité qui la distingue de la terre. En effet, nous avons vu que la racine de ce substantif signifie rouge ce qui a donné le mot DaM désignant le sang.
Nous devons en convenir : à ce stade de la Création, notre Adam ne pèse pas bien lourd !

globule-rougepng
Globules rouges…

Du coup, nous pouvons admettre que l’Adamah et la terre sont des espaces distincts disposant chacun de leurs propres attributs. Toutefois, nous constatons que la combinaison de leurs propriétés n’est pas incompatible. Au contraire ! Car, ce n’est qu’après que la vapeur émanant de la terre ait abreuvé l’Adamah que YHVH Elohim peut former l’Adam, puis lui insuffler une haleine de vie afin qu’il devienne une réalité, une existence, un être vivant.
Interrogeons alors le mot haleine. Son sens propre est lié à la respiration car il désigne le mélange gazeux qui s’exhale des poumons par le nez et par la bouche lors de l’expiration. Car, nous savons qu’un être vivant a besoin de respirer, c’est-à-dire d’inspirer et d’expirer pour faire parvenir l’oxygène de l’air jusqu’aux globules rouges, puis de rejeter le gaz carbonique.

Cette étape accomplie, on peut alors en inférer que la souche de l’humanité appelée Adam est désormais un principe doté de la faculté d’être. On pourrait alors penser qu’il est désormais autonome ! Et bien, non ! Car, que nous dit le récit ?
8 – Et Il a planté Adonaï Elohim un Jardin en Eden du côté du Levant ; Il a mis là l’Adam qu’Il avait formé.
Cela signifie que YHVH Elohim a pris l’Adam pour le faire passer d’un certain lieu dans un autre, appelé Jardin en Eden et situé du côté du Levant. Il l’y installe, un peu à la manière d’un parent déposant son nourrisson dans un berceau, comme si l’Adam ne pouvait pas encore se déplacer tout seul. Cependant, c’est un jardin qui remplace le berceau, c’est-à-dire un lieu normalement aménagé pour la culture de tous les végétaux utiles et d’agrément. Mais, c’est un espace délectable puisque le mot Eden signifie volupté, délices et que sa racine Adan signifie vivre dans les délices, se délecter ! Cerise sur le gâteau, cette racine porte en elle le mot Ed signifiant éternité, perpétuité. Et, nous voilà envieux de la situation de l’Adam, cet être qui était apparemment destiné à vivre éternellement dans les délices et la délectation ! Mais, que s’est-il passé pour que sa descendance (c’est-à-dire, nous…) ne bénéficie plus de ces privilèges ? Une question s’impose alors avec ses gros sabots : est-ce que l’Ineffable a conçu l’Adam pour qu’il demeure éternellement en cet état, tel un être dépendant de Sa Volonté et donc incapable de prendre des initiatives ? Quel est le sens de sa conception, quel est le sens de son existence ?
C’est alors que le récit nous annonce que YHVH Elohim fait germer de l’Adamah trois types d’arbres :
  • Ceux qui sont agréables pour regarder et bons pour manger
  • L’arbre de Vie au milieu du jardin
  • Et, l’arbre de la connaissance du bien et du mal (ou : du bon et du mauvais)
Bien. En ce qui concerne les premiers arbres, on constate que l’Ineffable prend soin de faire germer des espèces auxquelles l’Adam sera sensible. Leurs belles apparences susciteront en lui des émotions comme le désir, le plaisir et la joie. Il sera donc tenté de les consommer puisqu’ils sont, non seulement appropriés à sa nature, mais également délectables. Il est donc clair que YHVH Elohim se soucie du bien-être de l’Adam en lui offrant des fruits nécessaires à son être, mais qui lui procureront parallèlement, joie et satisfaction. Toutefois, comme il ne sait pas se déplacer tout seul, on se demande bien comment il ira faire son marché !!
D’autre part, et c’est étonnant, le récit n’explique pas la raison d’être des deux autres espèces… Sont-elles consommables ? Ce petit Adam qui ressemble fort à un nouveau-né, n’a évidemment pas connaissance des règles qui stipulent ce qu’il peut faire et ce qu’il ne peut pas faire. Il sera donc urgent de les lui enseigner afin qu’il ne pose aucun acte aux conséquences fâcheuses. Mais pour l’instant, pas de danger ! Comme il est incapable de prendre des initiatives, c’est Son Créateur qui fera les choses à sa place…
Oui, mais… Franchement ! Est-ce que cette situation peut rester en l’état toute une éternité ?
A suivre !
Prochain article : Un serpent nommé désir – 6ème partie
A consulter, les pages 1-2-3-4-567-8

4 réflexions sur « Enquêtes très spéciales… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Partage de savoir-faire, de connaissances, d'opinions avec humour et bonne humeur.

%d blogueurs aiment cette page :